Où souhaitez-vous
partager cette page ?

Retour
Ouvrir/fermer liens rapides
Liens rapides
Refermer
Sondage

Aidez-nous à améliorer notre
service à la clientèle

  • À qui la responsabilité?

    C’est la Municipalité qui est responsable de la partie des égouts sanitaires et pluviaux latéraux située entre la limite de propriété et la rue. De son côté, le propriétaire est responsable de la partie des égouts sanitaires et pluviaux latéraux située entre la limite de propriété et la maison.

    Aussi, la responsabilité peut être conjointe si un égout latéral nécessitant des réparations ou un remplacement traverse la limite de propriété.

  • Blocage d’égout

    Pour poser les bons gestes afin de prévenir un blocage d’égout, il importe d’abord de faire la distinction entre les différents réseaux d’égout et de connaître leurs fonctions respectives :


    Égout sanitaire

    Constitué de conduites étanches enfouies sous les rues. Chaque résidence y déverse l’eau provenant de tous ses équipements sanitaires tels éviers et lavabos, laveuse à linge, lave-vaisselle, bains et douches, toilettes, drains de garage et autres. Ces eaux usées sont ainsi acheminées à la station de traitement.


    Réseau pluvial

    Formé d’une succession de fossés et de conduites souterraines qui captent les eaux de ruissellement (pluie, fonte de neige, etc.) pour en filtrer une bonne partie de manière naturelle. Il est beaucoup plus imposant que le réseau sanitaire du fait qu’il est conçu pour transporter de grandes quantités d’eau, souvent sur une courte période.

  • Causes d’un refoulement d’égout

    Les refoulements d'égout peuvent avoir lieu dans le cas d’un blocage de l’égout latéral ou d’une surcharge de l’égout collecteur municipal.

    Si l’égout latéral d’une résidence s’obstrue, les eaux usées provenant de l’intérieur risquent de refouler dans le sous-sol. L’obstruction peut être attribuable à trois facteurs. Premièrement, à l’accumulation de graisse, de papier, de déchets ménagers ou d’autres objets. Deuxièmement, à la présence de racines d’arbres (privés ou appartenant à la Municipalité). Troisièmement, à l’effondrement, au mauvais alignement ou à d’autres défauts structuraux de l’égout.

    Par contre, il peut arriver que l’égout collecteur (qui se trouve généralement sous la rue), soit obstrué, endommagé ou surchargé. La Municipalité doit alors intervenir.

  • Éviter les refoulements d’égout

    Les propriétaires charlois peuvent prévenir les refoulements d’eau dans leur sous-sol en apportant quelques changements à leur résidence :

    1. S’assurer que le drain de fondation (drain français) dirige l’eau vers l’égout pluvial ou une pompe d’assèchement. Le drain de fondation ne doit pas être raccordé à l’égout sanitaire;
    2. Équiper sa résidence d’une pompe d’assèchement et s’assurer qu’elle soit raccordée à l’égout pluvial (ou qu’elle rejette l’eau sur le sol à au moins 1,2 mètres des fondations), et non à l’égout sanitaire;
    3. Déconnecter le tuyau de descente pluviale et les gouttières du réseau d’égout ou du drain de fondation;
    4. Installer un dispositif antirefoulement, comme un clapet antiretour, qui protège des surcharges dans les égouts municipaux;
    5. Sceller les caisses de soupirail et les fissures dans les planchers, les murs et les fondations.
    6. Aménager une pente descendante à partir des fondations afin que l’eau de pluie ou de fonte s’écoule en s’éloignant de l’habitation.