Où souhaitez-vous
partager cette page ?

Retour
Ouvrir/fermer liens rapides
Liens rapides
Refermer
Infolettre

Restez à l'affût des dernières
nouvelles de votre ville.

  • Casernes

    Le Service de la prévention des incendies dessert 9 municipalités, soit Saint-Charles-Borromée, Saint-Ambroise-de-Kildare, Sainte-Mélanie, Notre-Dame-de-Lourdes, Saint-Paul, Crabtree, Sainte-Marie-Salomé, Saint-Thomas et Village Saint-Pierre. Il compte sur la présence d’officiers et de 60 pompiers répartis dans 7 casernes.

    Voici l'énumération des véhicules disponibles dans les casernes :

    Caserne 1 : Saint-Charles-Borromée   525, rue de la Visitation, Saint-Charles-Borromée

    • 201 : Autopompe maxi-métal 2004, Réservoir 800 gallons avec système CAFS, Châssis Freightliner M2
    • 401 : Échelle aérienne 100 pieds, E-One cyclone 2007
    • 501 : Véhicule de soutien aux opérations, F-550 2018
    • 801 : Citerne 1700 gallons GMC top kick 1995
    • 1101 : Véhicule côte à côte pour sauvetage hors route Can Am Defender 2018
    • 1901 : Remorque pour intervention en présence de matières dangereuses 2008
    • 701 : Véhicule du groupe ISSU 1995
    • 901 : GMC Sierra 2015
    • 902 : Véhicule du lieutenant de garde, Chevrolet Equinox 2017
    • 903 : Véhicule du cadre de garde, Dodge Grand Caravan 2010
    • 904 : Véhicule de la prévention, Nissan Versa 2013 

    Caserne 2 : Saint-Ambroise-de-Kildaire   740, rue principale, Saint-Ambroise-de-Kildare

    • 202 : Autopompe Pierce 1990, réservoir 800 gallons

    Caserne 4 : Sainte-Mélanie   14, rue Louis-Charles-Panet, Sainte-Mélanie

    • 804 : Autopompe-citerne maxi-métal 2005, réservoir 1400 gallons avec système CAFS, Châssis Freightliner M2

    Caserne 5 : Notre-Dame-de-Lourdes   4485, rue Principale, Notre-Dame-de-Lourdes

    • 805 : Autopompe-citerne Levasseur 2012, réservoir 1600 gallons, Châssis Freightliner M2

    Caserne 6 : Saint-Paul   80, chemin Delangis, Saint-Paul

    • 806 : Autopompe-citerne maxi-métal 1999, réservoir 1500 gallons, Châssis GMC

    Caserne 7 : Crabtree   138, 12e rue, Crabtree

    • 207 : Autopompe maxi-métal 2008, réservoir 1200 gallons avec système CAFS, Châssis Freightliner M2

    Caserne 9 : Saint-Thomas   1240, route 158, Saint-Thomas

    • 209 : Autopompe maxi-métal 2008, réservoir 1200 gallons avec système CAFS, Châssis Freightliner M2


  • Chef-pompier d’un jour

    Lors de la Semaine de la prévention des incendies, les élèves des écoles primaires situées dans les municipalités desservies par le Service de la prévention des incendies reçoivent la visite des pompiers. À cette occasion, les pompiers invitent les élèves de 6e année à participer au Concours Chef-pompier d'un jour!

    Pour participer, les intéressés n’ont qu’à remplir un coupon de participation et s'engager à faire la vérification de leur avertisseur de fumée à la maison et confirmer que celui-ci est bien fonctionnel. Ensuite, un gagnant par école est tiré au sort parmi les participants.

    Surveillez la visite des pompiers de Saint-Charles-Borromée dans vos écoles!


    Dans la peau d'un pompier, l'instant d'une journée

    C’est une journée haute en sensations fortes qui attend les chefs-pompiers d’un jour! 

    Les chanceux ont la chance de vivre la vie d’un pompier durant une journée.

    Ils ont aussi droit à :  

    • Après-midi de congé d’école et de devoirs 
    • Remise de l’uniforme du chef-pompier d’un jour
    • Visites préventives dans les résidences
    • Montée de la grande échelle
    • Reconnaissance du territoire en véhicule de pompier
    • Souper à la caserne avec les pompiers
    • Signature du Livre d’or de la Municipalité et remise d’un diplôme


    Les chef-pompiers repartent également avec un CD sur lequel est gravé les souvenirs de leur journée au sein du Service de la prévention des incendies.

  • Histoire du SPI

    Le Service de la prévention des incendies assure la sécurité des citoyens depuis maintenant 50 ans.

    Le Service de la prévention des incendies a vu le jour le 31 août 1968, après que le conseil municipal ait étudié les avantages et les inconvénients de la régionalisation proposée par la Cité de Joliette. Les élus en sont venus à la conclusion d’organiser leur propre Service de protection contre les incendies, selon les exigences et recommandations du Commissariat des incendies du Québec.

    Pour cette première année, la brigade de pompiers volontaires a répondu à 22 appels. Et le tout premier incendie s’est déclaré le 7 novembre 1968, à 7 h 30 sur la rue Boucher.


    Premiers véhicules

    1968-1976
    Prêt d’une autopompe durant la période de construction du nouveau véhicule. 

    1969
    Camion autopompe Thibault 840 gipm. 

    1977
    Remplacement du camion- citerne par un camion-citerne/laveur de rue de 2 000 gals. 

    1982
    Don à la Municipalité par l’Association des pompiers de Saint-Charles-Borromée d’un véhicule de type « Unité d’urgence » provenant de la rénovation par ceux-ci d’un ancien véhicule 1967 du service électrique de la Ville de Montréal. 

    Camion autopompe 625 gipm.

    1971
    Véhicule automobile de marque Chevrolet

    On fait inscrire le mot « POLICE » sur ce véhicule et le directeur de la prévention des incendies pourra assurer le bon ordre comme policier, pourvu qu’il soit assermenté tous les 7 jours, la loi le prévoyant ainsi. 

    1970
    Camion-citerne Sicard 1956


    Historique de la caserne

    La construction de la caserne en 1969 à l’angle des rues de la Visitation et Daniel-Johnson permet d’aménager un bureau pour le maire et le secrétaire-trésorier, un comptoir pour la perception de taxes, une voûte pour le rangement des dossiers, de la papeterie et des registres municipaux dorénavant disponibles. 

    En 1976, on ajoute le département de la comptabilité et celui de la taxation.

    La caserne est réaménagée bénévolement en 1990 pour être plus fonctionnelle et accueillir un camion-échelle.

    Des agrandissements du garage et la transformation totale des aires de bureau suite au départ de l’hôtel de ville seront réalisés en 2009 pour devenir la caserne actuelle. 


    Interventions marquantes

    • L’incendie de la boulangerie Gadoua le 1er décembre 2015 : 72 travailleurs ont vu leur gagne-pain s’envoler en fumée
    • L’incendie de la ferme Marcel Hétu
    • L’étage du 5C au Centre hospitalier de Lanaudière en 1990
    • Les inondations majeures de 1981, 1986, 1993 et 1998
    • Le tempête du verglas en 1997 – Un an avant l’épisode du triangle noir en Montérégie, le secteur de Joliette avait reçu 25 mm de verglas, ce qui a paralysé la région pendant 5 jours en janvier 1997.
  • Intervention

    Avec plus de 1 000 appels par année, la Division des opérations veille à la santé et à la sécurité des citoyens.

    La Division des opérations du Service de la prévention des incendies réalise des interventions sur des appels d’urgence de différentes natures.

    Parmi ces derniers, on retrouve : 

    • Feu de bâtiment
    • Alarme incendie
    • Accident de la circulation
    • Premier répondant 
    • Sauvetage hors route

    La Division intervient également lors de déversement de matières dangereuses et pour porter assistance à une équipe de sauvetage nautique. L’équipe est également présente pour assurer la sécurité lors d’événements tels que la Fête nationale, le Festi-Glace et la Fête de la famille.

  • Prévention

    Une des premières missions du Service de la prévention des incendies se veut de prévenir les incendies afin de protéger les vies et d'éviter les pertes matérielles et les dommages.

    Dans un Service d'incendie, la prévention s'effectue de la façon suivante :

    • L'inspection des bâtiments
    • L'éducation du public
    • L'enquête incendie


    INSPECTION DES BÂTIMENTS

    Un programme d'inspection des bâtiments est planifié afin de pouvoir inspecter la majorité des bâtiments situés sur les territoires desservis par le Service de la prévention des incendies de Saint-Charles-Borromée. La fréquence d'inspection des bâtiments varie selon le risque et l'usage du bâtiment. 

    VISITE RÉSIDENTIELLE
    Lors de visites de prévention résidentielles, le mandat des pompiers qui effectuent la visite est de valider si les locaux sont sécuritaires au point de vue de la sécurité incendie, de valider si la résidence est munie des équipements de protection requis par le règlement de prévention et de faire la promotion de la sécurité incendie.

    VENDEUR ITINÉRANT
    Sachez que les pompiers du Service de la prévention des incendies ne vous solliciteront jamais pour la vente de biens ou l'offre de services d'entretien d'équipements de sécurité incendie (exemple : vente ou entretien d'extincteurs, installation ou entretien de systèmes d'alarme, etc.). Nous vous recommandons d'être vigilants et d'agir en consommateurs prudents avec ces commerçants nomades.

    VISITE PONCTUELLE
    Le Service de la prévention des incendies procède à des visites de prévention sur demande. Si vous avez des questions ou des inquiétudes touchant la sécurité incendie, vous pouvez nous joindre par téléphone durant les heures de travail au 450 759-4415.


    ÉDUCATION DU PUBLIC

    Le comportement des humains est souvent en cause lors d'un incendie mortel. Le volet éducation est aussi important que le volet inspection. Divers programmes et activités de prévention touchant le comportement à privilégier en cas d'incendie sont dispensés par le Service de la prévention des incendies.

    • Programme éducatif de prévention dans les écoles primaires
    • Visite éducative dans les garderies
    • Manipulation d'extincteurs portatifs en milieu de travail
    • Sensibilisation à la sécurité incendie auprès des aînés
    • Formation des employés lors d'évacuation
    • Sécurisation des milieux de vie des jeunes incendiaires


    ENQUÊTE INCENDIE

    Les enquêtes incendies sont reliées de près à la prévention des incendies. Ce sont les enquêtes qui permettent d'identifier les causes de l'incendie et les circonstances qui ont amené à son éclosion et à sa propagation. Les résultats des enquêtes servent à établir les programmes d'éducation, recommander des amendements à la réglementation et empêcher des feux similaires. Durant une enquête incendie, si des indices nous amènent à croire que l'incendie n'est pas accidentiel, le dossier sera transmis au Service policier pour fin d'enquête.